martes, 11 de agosto de 2015

La viscache (Lagidium viscacia).

La viscache (Lagidium viscacia).
 
Autres noms parfois utilisés : viscache commune, viscache de Cuvier ou viscaque.
 
ES. Vizcacha, vizcacha común, vizcacha montesa, vizcacha de la sierra, vizcacha montanera ou chinchillón.
 
DE. Hasenmaus, Bergviscachas ou Cuvier-Hasenmaus.
 
EN.  Southern viscacha.
 
Classe: Mammalia. Mammifères.
 
Ordre: Rodentia. Rongeurs.
 
Sous-ordre: Caviomorpha ou Hystrichomorpha. Un sous-ordre de rongeurs représentés dans le nord du Chili par  trois familles : Abrocomidae, Chinchillidae et Ctenomydae.
 
Famille: Chinchillidae. Rongeurs qui possèdent des pattes antérieures  plutôt courtes, au contraire des pattes postérieures qui elles sont longues et musclées. Les membres postérieurs ont quatre doigts, dont seulement trois sont fonctionnels. Ils ont des vibrisses, des poils sensoriels correspondants aux moustaches, longues et fortes. Au Chili, cette famille est représentée  par les deux genres Lagidium et Chinchilla. Une troisième famille Lagostomus existe en Argentine.
 
Genre. Lagidium. Distribuées sur le centre et le sud de l'Amérique du  Sud. Peut atteindre 40 cm entre le museau et le tronc.  Le corps est robuste. La queue est de longueur similaire au reste du corps,  recouverte de long poils sur toute son extension, plus accentués sur le  tiers postérieur de celle-ci qui généralement s'enroule sans couvrir le dos.  La peau est recouverte de poils longs très touffus et soyeux, ce qui rend  la fourrure intéressante du point de vue commercial. De taille plus grande  que le genre Chinchilla. Possède des pavillons auditifs allongés semblables à ceux d'un lièvre. Au Chili, une seule espèce de ce genre est presente.
 
Espèce. Lagidium viscacia (Molina).

Description. Rongeur de taille moyenne, à l’aspect robuste et au pelage doux et fin. De coloration plutôt grise. Il y a une certaine variation de tonalité en fonction de l'âge de l’individu observé.  Il mue partiellement mais de manière permanente, ce qui lui donne une  une tonalité non uniforme de par la coexistence de poils nouveaux et anciens. Elle peut mesurer jusqu’à quatre-vingt centimètres et peser un kilo.
 
Aire de distribution géographique. Au Chili, dans la cordillère des Andes de l’extrême nord au centre du pays. Il se retrouve également dans le sud du Pérou, le sud ouest de la Bolivie, et le nord ouest de l’Argentine, entre  2000 et 5000 msm.
 
Habitat. Dans les terrains escarpés et rocheux des contreforts  montagneux et des hauts plateaux, dans les endroits xérophytes ou arides.
 
Comportement. Ils n'hivernent pas mais descendent en altitude en cas de mauvaises conditions climatiques. Vit généralement en colonies pouvant atteindre une centaine d’individus et parfois plus. On la retrouve très souvent dans les rochers, immobile avec ses deux grandes oreilles pointant vers le ciel, en train de se réchauffer au soleil. Sa queue relativement longue lui permet de s’équilibrer lorsqu’elle se déplace en sautant d’une pierre à l’autre. En situation de danger, elle émet un sifflement aigu alertant ainsi tous les individus de la colonie qui disparaissent immédiatement dans les galeries rocheuses proches.
 
Reproduction. La période de gestation de la femelle est d’environ cinq mois pour une portée d’un ou deux petits. La maturité sexuelle est atteinte entre sept mois et un an.
 
Alimentation et digestion. Herbivore, elle se nourrit de végétaux durs, de graminées et herbacées, comme : Festuca sp, Calamagrostis sp, Senecio sp, Districhia sp, Parastrephia sp. et Werneria sp. Parfois même de cactacées et de la luzerne (Medicago sativa), si elle se trouve à proximité de ses terriers. La viscache est cæcotrophe : elle réingère ses excréments qui traversent une deuxième fois le tube digestif en passant par le cæcum, une partie du colon et sont finalement rejetés sous forme des crottes dures et sèches agglomérées et empilées les unes sur les autres. (En ce qui concerne le métabolisme il y a un certain  parallélisme avec les ruminants.) Finalement, en ingérant des matières fécales afin d’assurer l’apport de nutriments indispensables à sa survie, la viscache est aussi coprophage ou scatophage.
 
Prédateurs et parasitage. Son habitat ne coïncidant pas avec celui des hommes, ses principaux prédateurs sont donc des animaux sauvages : le puma (Puma concolor), le chat des Andes(Leopardus jacobita), le renard des Andes (Pseudalopex culpaeus syn. Dusicyon culpaeus) et quelque rapaces. Il est parasité par un cestode, un parasyte qui vit dans son tube digestif, le Diplophallus taglei.
 
Photographies. Des photographies d'animaux chiliens, dont la viscache, sont disponibles sur ma page de Google+ en cliquant sur le lien ci-dessous :

Bibliografía.
 
- BioBol.org, Sitio de Consulta y Opinión Acerca de Temas Ambientales, Áreas Protegidas de Bolivia, Fauna de Bolivia, Ecoturismo de Bolivia.
- Waza.org, World Association of Zoos & Aquariums.
- Wikipedia,L’encyclopédie libre. En Français et en Espagnol.
- Fauna del Altiplano y Desierto de Atacama, Vertebrados de la Provincia de El Loa, Rámirez - Gilmar et Pincheira Daniel, Phrynosaura Ediciones, Calama, Chile, 2005.
- La viscache, Daniel Hochmuth, Recherche Personnelle, 2010.

No hay comentarios.:

Publicar un comentario